Connect with us

Informations Utiles

Stress au travail: quels sont les dangers pour l’entreprise et ses salariés?

Stress au travail: quels sont les dangers pour l'entreprise et ses salariés?

Photo by Pixabay.com

La lutte pour les marchés s’accompagne du « toujours plus, toujours plus vite, toujours moins cher », entrainant quasi mécaniquement une dégradation des conditions de travail des salariés de l’entreprise (mais aussi des dirigeants ou des TNS ou professions libérales, ne l’oublions pas). Ce système, même s’il peut sembler apporter des résultats immédiats, n’est pas tenable sur le long terme, tout en étant générateur de faiblesses et de risques pour l’entreprise.

Les conséquences du stress pour l’entreprise

Le stress au travail est avant tout dommageable pour la personne qui le subit. Dégradation de la santé, dépression et dans les cas extrêmes burnout ou suicide. Mais il est aussi porteur de très graves conséquences pour l’entreprise.

Depuis quelques années les magistrats, par exemple, ont une très forte tendance à considérer que le stress du salarié (quel que soient son poste et son grade) ressort quasi systématiquement du harcèlement moral. Dans les faits les choses sont nettement plus complexes. La génération de situations de stress est progressive et bien souvent non voulue par l’encadrement. Elle est le reflet en interne des conditions environnementales (concurrence, fiscalité, etc.) imposées à l’entreprise. Malheureusement les juges ayant à traiter ce genre d’affaire, ne veulent voir que les conséquences humaines et condamne la plupart du temps l’entreprise au civil, mais aussi de plus en plus ses dirigeants au pénal. La deuxième conséquence, potentiellement mortelle, est que l’entreprise « tourne à vide ». Un peu à l’image d’un cœur qui se met en fibrillation (contractions très rapides mais incomplètes) et n’est plus en mesure d’assurer sa fonction. Enfin l’image de marque de l’entreprise (vitale à l’ère des réseaux sociaux) est fortement atteinte (appel possible, même si légalement répréhensible, au boycott des produits ou services de l’entreprise).

Les bonnes solutions

Hors cas extrêmes et heureusement rares de politiques délibérés de stress, le principal problème que rencontre un dirigeant (qui, rappelons-le, est lui-même sous pression), est de détecter les symptômes de stress de ses collaborateurs. Pour cela il doit mettre en œuvre plusieurs solutions.

Détecter les prémices chez un collaborateur qui « tourne à vide », en accumulant les heures de travail tout en ayant une baisse de productivité.

Être attentif aux « bruits » qui remontent par des voies détournées (collègues de travail, clients…le salarié ne se plaignant que rarement à sa hiérarchie).
Enfin en cas de dysfonctionnement, il ne faut pas hésiter à faire effectuer un audit psycho-social par un spécialiste externe. Et ce au même titre que l’on effectue un audit des risques financiers pour les couvrir par une assurance professionnelle spécialisée. À ce propos il convient aussi de se couvrir par une assurance d’assistance juridique, à même de prendre en charge les frais qui pourraient être engendrés par un problème de stress au travail.

Le stress en entreprise n’est pas une fatalité. Il n’est pas non plus synonyme d’embauches ou de baisse de chiffre d’affaires. Il suffit généralement de revoir l’organisation du travail et sa répartition pour bien souvent étouffer dans l’œuf une dégradation psycho-sociale.

Continue Reading